" "Les critiques fusent après la tribune défendant la liberté " d'importuner " les femmes

Catherine Robbe-Grillet l'une des coauteures de la tribune.- OLIVIER DION

Catherine Robbe-Grillet l'une des coauteures de la tribune.- OLIVIER DION

Mardi, Catherine Deneuve, Élizabeth Lévy et une centaine de femmes ont signé une tribune dans Le Monde, selon laquelle le "puritanisme" né de la polémique #BalanceTonPorc ne fait qu'enchaîner les femmes "à un statut d'éternelles victimes". "#MeToo a entraîné dans la presse et sur les réseaux sociaux une campagne de délations et de mises en accusation publiques d'individus qui, sans qu'on leur laisse la possibilité ni de répondre ni de se défendre, ont été mis exactement sur le même plan que des agresseurs sexuels", écrivent les signataires, sous-entendant ainsi qu'un homme qui nous met la main aux fesses dans le métro, nous "vole un baiser" ou nous envoie sans notre consentement des messages à caractère sexuel explicite ne commet aucun délit et ne fait que jouir d'une saine liberté, celle "d'importuner". Aux auteures de la tribune qui relativisent les agressions sexuelles dans les transports en commun en enjoignant une femme victime d'un "frotteur dans le métro" à "ne pas se sentir traumatisée", Marlène Schiappa réplique: "Je suis là pour rappeler ce qu'est le droit [.] Frotter un sexe d'homme contre une femme dans le métro, sans son [consentement], c'est une agression sexuelle, passible de 3 ans de prison et 75.000 euros d'amende". Une attaque qui aura le don d'alimenter le débat autour d'une affaire dont nous n'avons pas fini d'entendre parler.

"Dès que l'égalité avance, même d'un demi-millimètre, de bonnes âmes nous alertent immédiatement sur le fait qu'on risquerait de tomber dans l'excès". "Qu'il faille libérer la parole des femmes qui sont victimes, je suis bien d'accord". "Dire comme c'est écrit dans cette tribune que des hommes ont été renvoyés pour avoir touché le genou d'une femme, c'est faux, où alors s'il y en a un, qu'on me le présente". Par exemple, dire qu'éventuellement, dans certains cas, une agression sexuelle peut être 'considérée comme un délit', ce qui est dit dans cette tribune, ce n'est pas vrai.

Un lycéen blesse deux camarades avec un couteau lors d'une bagarre — Marseille
Une cellule psychologique sera mise en place dès demain matin dans l'établissement Charlotte Grawitz, réputé pour être calme. Le recteur de l'académie d'Aix-Marseille a fait part de sa "vive émotion" dans un communiqué.


Si c'est Catherine Deneuve qui est devenue le symbole médiatique de la tribune, d'autres personnalités l'ont signée, comme l'éditrice Joëlle Losfeld, l'actrice Ingrid Caven, la journaliste Elisabeth Lévu ou encore l'écrivaine Catherine Robbe-Grillet et l'animatrice radio Brigitte Lahaie.

Aussi, le manifeste plaide-t-il pour une nécessaire "liberté d'importuner" des hommes.

La LFP suspend la goal-line technology
Se passer de l'assistance vidéo (Var) et de la Goal Line Technology? Avec, on l'espère, plus de réussite que sa consoeur allemande.


Une utilisatrice qualifie de "greluches" les signataires de la tribune. Conclu par un cinglant: " Les porcs et leurs allié.e.s s'inquiètent?

"Avec ce texte, elles essayent de refermer la chape de plomb que nous avons commencé à soulever. Leur vieux monde est en train de disparaître".

Bitcoin plunges as South Korea plans trading ban
The government last month said that it would be conducting on-site investigations of the nation's cryptocurrency exchanges . This morning, South Korea's Justice Minister Park Sang-Ki likened cryptocurrency trading to gambling and speculation.


Latest News